Credit SuisseVolkswagenSwissCarl F. BuchererPumaSRG SSR

Rahel Kiwic - Le long chemin du retour

  • 23.02.2021

Près de 17 mois après s'être déchiré le ligament croisé lors du match de qualification pour le championnat d'Europe en Lituanie, Rahel Kiwic devrait faire son retour en équipe nationale lors du deuxième match international contre la France (coup d'envoi : 21h10) à Metz mardi soir.

Le défenseuse centrale, qui a joué pour Duisburg et le Turbine Potsdam en Bundesliga allemande de 2014 à 2020, compte 71 sélections (11 buts) et une participation à la Coupe du Monde et au Championnat d'Europe.

L'été dernier, Kiwic est rentréé en Suisse. Mais le retour sur le terrain a été retardé. "Ça n'a pas été aussi rapide que je l'avais espéré", dit Kiwic. "Il n'était pas facile de rester patient." Les restrictions liées au coronaire en automne et en hiver l'ont également touchée plus durement qu'au printemps, lorsqu'elle a passé la première partie de sa rééducation encore à Berlin. Bien que de retour à Zurich, il n'a été possible de rencontrer ses amis et sa famille que de manière limitée.

"Mais depuis que je suis de retour sur le terrain et que je ne suis plus limité par le genou, les choses montent plus vite."

Un deuxième pilier

L'une des raisons du retour de Kiwic en Suisse était aussi de construire un deuxième pilier professionnel à côté du football. Pendant l'été, elle a effectué un stage au sein du "Athletes Network", dont elle est maintenant partenaire. La start-up, qui a été fondée par l'ancien footballeur international suisse Beni Huggel et le joueur professionnel de hockey sur glace Severin Blindenbacher, entre autres, vise à aider les athlètes à faire la transition vers la vie professionnelle après leur carrière.

Kiwic est active dans les domaines de la communication et de l'organisation d'événements ainsi que dans l'analyse des études. "C'est méga cool et amusant", dit cette trentenaire de la vallée de la Limmat à Zurich. Son nouvel emploi lui donne également la souplesse nécessaire pour s'acquitter pleinement de ses fonctions de footballeur. En été, Kiwic, qui a terminé ses études secondaires à Urdorf, prévoit de commencer une formation commerciale post-matura à la Kaderschule Zürich.

Cependant, le football reste sa priorité. "Cela ne doit pas souffrir", dit Kiwic. Elle a joué quatre matches pour le FCZ depuis son retour et espère maintenant faire sa première apparition en équipe nationale lorsque la Suisse jouera son deuxième match test contre la France à Metz mardi. Un affrontement contre le numéro 3 mondial est bien sûr un jeu de balle différent de celui de la ligue suisse, explique Kiwic. "Si j'ai du temps de jeu, je ferai de mon mieux pour me battre pour revenir dans l'équipe."

Le championnat d'Europe en Angleterre comme grand objectif

Le championnat d'Europe en Angleterre, qui n'aura pas lieu avant l'été 2022 en raison de la pandémie de Corona, est le grand objectif du Kiwi, qui a déjà participé à la Coupe du monde de 2015 au Canada et au championnat d'Europe de 2017 aux Pays-Bas. Le fait que le tournoi se déroule en Angleterre est "doublement génial" pour elle. La fédération anglaise a beaucoup investi dans le football féminin ces dernières années, et la Women's Super League est désormais considérée comme la ligue la plus forte du monde.

Toutefois, il manque encore l'étape finale vers une deuxième participation de la Suisse au Championnat d'Europe. Soit avec une qualification directe le mercredi soir, si l'Italie ne termine pas les qualifications pour le Championnat d'Europe contre Israël avec une meilleure différence de buts que la Suisse, soit en avril par ses propres moyens via les matchs de barrage.

Le match de mardi soir à 21h10 contre la France peut être suivi en direct sur rts.ch/sport.

(Keystone-ATS/ASF)

 

 

retour