Convocation pour la phase finale du quatuor suisse

  • 11.05.2021

Les arbitres d’élite suisses seront représentés lors d'une finale élite masculine pour la première fois depuis 2010. Sandro Schärer et Stéphane De Almeida figurent sur la liste des "Support Match Officials" pour l'UEFA EURO 2020 publiée lors de la semaine 18 de cette année. Esther Staubli et Susanne Küng se rendront quant à elles au Japon pour les Jeux olympiques en juillet.

Onze ans après la convocation de Massimo Busacca pour la Coupe du Monde de la FIFA en Afrique du Sud, les arbitres suisses sont à nouveau représentés lors d’un grand tournoi. Sandro Schärer (32 ans) a été désigné par l'UEFA comme quatrième officiel et De Almeida (33 ans) comme assistant remplaçant. "Nous tirons notre chapeau aux arbitres convoqués car nous savons à quel point ils se sont investis. C'est seulement en travaillant dur chaque jour que l'on peut célébrer de tels succès", a déclaré Dani Wermelinger, chef des arbitres élites à l'Association suisse de football (ASF), ravi de la sélection du duo pour le Championnat d'Europe.

Staubli et Küng à Tokyo

Esther Staubli et Susanne Küng sont désormais habituées à officier lors de grands tournois. L'arbitre bernoise de 41 ans et son assistante argovienne de 33 ans, font partie des 99 officiels de match qui ont été convoqués par la FIFA pour diriger les matchs des Jeux olympiques de Tokyo à partir du 21 juillet. Ce sera la première fois que la VAR sera utilisée lors d'un tournoi olympique. "Les convocations aux Jeux olympiques d'Esther Staubli et de Susanne Küng, ainsi que celles Sandro Schärer et Stéphane De Almeida pour l'EURO de l'UEFA, nous rendent tous très fiers et montrent que nous sommes sur la bonne voie", déclare Dani Wermelinger.

Le palmarès commun de Staubli et Küng comprend les finales de la Ligue des champions féminine de l'UEFA en 2015 et 2020 et la Coupe du Monde féminine en 2019. Pour Staubli, la participation aux Jeux olympiques est un temps fort supplémentaire de sa carrière, mais là encore, ce n'est pas une première : elle avait déjà eu l'opportunité d'officier lors des Jeux olympiques de 2016 à Rio de Janeiro.

Christophe Girard, le président de la commission des arbitres de l'ASF, souligne que ces succès sont le résultat de nombreuses années de travail. "Cela prouve que beaucoup de bonnes décisions ont été prises dans le passé. Les nominations du quatuor montrent ce qu'il est possible de faire lorsque l'on travaille sans relâche pour atteindre un objectif et que l'on a une vision claire", a déclaré Girard.

(ASF)

retour