Les débuts anglais du football suisse

Ernest A. Westermann était capitaine et membre du Grasshopper Club Zürich. Lorsqu’en février 1895 il écrivit une lettre aux clubs de football qui existaient déjà en Suisse, il a alors posé les bases fondatrices de l'Association de football suisse, actuellement, l'Association Suisse de Football (ASF). Une liste des clubs intéressés par la création d'une association a été établie.

Le 7 avril 1895, à 14h00, 13 hommes se réunirent au « Bahnhofbuffet » de Olten, là où le Club alpin suisse (CAS), l'Union syndical suisse (USS) et où le parti libéral radical suisse avaient également été fondés auparavant. Sept clubs étaient représentés lors de la réunion. Grasshopper, le FC Saint-Gall - fondé en 1879 et qui est le plus ancien club de football existant sur le continent européen -, le FC Excelsior Zürich (qui a ensuite fusionné avec le FC Zürich), ainsi que les clubs romands, Lausanne Football & CC, la Villa FC Ouchy, FC Neuchâtel Rovers et FC Yverdon. Il s'agit des clubs fondateurs directs de l'Association de football suisse. Toutefois, le FC Bâle (qui était représenté par GC...), le FC Zürich Anglo-American et le FC la Châtelaine (dont les représentants étaient en vacances) et le FC La Villa Longchamp (qui n'a donné aucune raison à son absence), ont également apporté leur soutien à cette création.

Lors de cette première réunion constitutive, les statuts de l'association ont été immédiatement approuvés. Douze paragraphes s'inspirant du règlement de la fédération anglaise de football. La composition du Comité initial désigne qui était responsable du football suisse à l'époque. Le premier président était Emil J. Westermann (GC). Les autres membres : Thomas Lawton Kilham (Lausanne Football & CC), John Tollmann (FC Bâle), J. W. Seymur Hosley (La Villa FC Ouchy) et Edmund L. Davies (FC Yverdon). À ses débuts, le football était dominé par les élèves anglais des écoles et des internats de Suisse, ce qui était surtout le cas en Romandie.



Le premier président de l'Association Suisse de Football: Emil J. Westermann

Le travail de l'association au cours des premiers mois s'est déroulé sans incident. L'objectif premier était de faire en sorte que tous les clubs suisses, qu'ils soient ou non affiliés à l'association, jouent leurs matches amicaux selon des règles plus ou moins uniformisées. Le règlement de la FA anglaise a été traduit et envoyé à tous les clubs. Ce fut aussi la base en Suisse. Ce n'est qu'au printemps 1897 que le football suisse a commencé à s'émanciper. Des pionniers du sport genevois Aimé Schwob et François Dégerine ont fondé « La Suisse Sportive », le premier journal sportif de Suisse, et ont trouvé un sponsor - l'entreprise de champagne Ruinart - pour l'organisation d'un championnat national. Cependant, l'Association de football suisse n'était pas encore prête à instaurer ce format. « En raison de leur situation financière et structurelle il est absolument impossible pour la plupart des clubs d'entreprendre de si longs déplacements », a expliqué le Président Westermann.

Le premier championnat suisse non officiel 1897/98, a donc commencé sans l'intervention de l'Association de football suisse, qui s'est approchée de la FA anglaise pour commander des livres de règlements afin de les distribuer gratuitement aux clubs suisses. C'est pourquoi le titre décroché par GC au printemps 1898 n'est donc pas été officiellement homologué. Grasshopper, qui a battu la Châtelaine et la Villa Longchamp Lausanne lors des finales du championnat.

La saison suivante, « l'Union », comme on appelait souvent l'Association de football suisse à l'époque, a décidé d'organiser le championnat elle-même. Mais plus sous le titre de « Challenge Ruinart ». La publicité pour le champagne était considérée comme « impossible » par les délégués, même si à l'époque, les moments festifs entre les deux équipes après un match étaient « monnaie courante ». Ainsi, au printemps 1899, le FC Zürich Anglo-Américain est devenu le premier champion officiel du football suisse, sous l'égide de sous association de football.

Cette même saison, le premier match international non officiel d'une sélection suisse a également eu lieu au Landhof de Bâle le 4 décembre 1898. Le résultat fut une victoire 3-1 sur l'Allemagne du Sud. L'arbitre n'étant autre que le premier président de la fédération suisse, Emil J. Westermann, qui avait depuis cédé son poste à Paul Kehrli du FC Berne.

C'est seulement le 12 février 1905 que le premier match international officiel de la Suisse a été joué à Paris (défaite 0-1 contre la France). À l'époque, seuls 26 clubs étaient encore affiliés à l'Association de football suisse. En 1913, l'association a adopté son nom actuel « Association Suisse de Football » (ASF), qui avait aussi été rebaptisée "Association suisse de football et d'athlétisme" entre 1918 et 1958. Ceci des suites d'une fusion.

(das/images: „Das goldene Buch des Schweizer Fussballs“, Paul Ruoff, Verlag Domprobstei Basel, Herausgeber Gottfried Schmid (Zürich), 1953)

Lettre d'Ernest A. Westermann aux clubs suisses de football en février 1895 :

Messieurs,

Depuis longtemps il s'est montré parmi tous les joueurs de "football" en Suisse la tendance de former une association, dont le but serait d'unir tous les clubs sous les mêmes règles afin d'éviter toutes les difficultés entre les clubs, qui malheureusement sont devenu assez fréquentes pendant les dernières saisons.

C'est pour cela que les soussignées ont l'honeur de venir vous demande de bien vouloir signer la liste ci-jointe des clubs qui desirent former la dite association sur la base du réglement inclu.

Il va sans dire que ce réglement n'est nullement définitiv et qu'il sera réservé à l'assemblée des délégués qui aura bien tout de suite après la clôture de la liste d'émettre les règles définitives.

Nous éspérons que notre projet trouve votre approbations et nous vous prions de vouloir agréer nos salutations cordiales.

Pour le Grasshopperclub Zürich:
Ernest A. Westermann, Captaine
Zürich, février 1895.

retour