PumaCredit SuisseSwiss LifeVolkswagenSwissCarl BuchererSRG SSR

Petkovic: «Je veux voir une équipe qui agit»

  • 06.11.2017

On efface tout et on recommence: tel est le message livré par Vladmir Petkovic à trois jours de l’ace I du barrage contre l'Irlande du Nord. "On repart à zéro", martèle le sélectionneur.

Au début de cette semaine des barrages, le sélectionneur s'est exprimé au sujet de Valon Behrami, qui s'était blessé en championnat il y a une semaine. Petkovic: "Nous espérons une divine surprise pour Valon. Nous ferons tout pour qu'il puisse jouer quelques minutes lors de ce barrage, dit-il. Mais s'il ne peut guérir de sa blessure pour tenir sa place, sa présence au sein du groupe et le soutien qu'il peut donner à ses coéquipiers seront très précieux."

Un doute pour Rodriguez
Avec Johan Djourou et Valon Behrami, un troisième titulaire traîne une blessure depuis plusieurs jours. Touché à un mollet, Ricardo Rodriguez n'a, en effet, pas disputé les deux dernières rencontres du Milan AC, jeudi dernier à Athènes contre l'AEK en Europa League et dimanche à Reggio Emilia face à Sassuolo en championnat. "Je veux croire qu'il possède une bonne chance de tenir sa place", lâche le sélectionneur.

«Il faudra pas lever le pied»
A Belfast, Vladimir Petkovic sait parfaitement ce qui attend ses joueurs. "Le public va fêter chaque duel gagné par l'un des ses joueurs comme un but. Chacune de nos mauvaises passes aussi, poursuit-il. Ce ne sera pas ce soir-là qu'il faudra lever le pied. C'est à nous d'imposer notre football. Bien sûr, il conviendra d'adapter notre jeu aux particularités du style de l'adversaire. Mais il faut se nourrir de ce que nous avons pu accomplir ces derniers mois pour jouer sur nos forces. A Belfast, je veux voir une équipe qui agit cette fois!"

Vladimir Petkovic et ses joueurs savent aussi que tout un pays sera derrière eux cette semaine. L'engouement suscité par le match retour de dimanche à Bâle avec une billetterie qui a "explosé" en moins de deux heures a littéralement "scotché" le sélectionneur. "Je ne pensais pas que cela pouvait être possible en Suisse, avoue-t-il. Nous espérons maintenant être à la hauteur de toutes ces attentes."

(ats/dg/photo: Keystone)

Tout savoir sur les play-off de la Coupe du Monde 2018
Offres voyage Travelclub pour Irlande du Nord - Suisse à Belfast

 

retour