• Fonds du Sport Vaudois

Modalités des tests physiques

Directives pour les tests physiques des arbitres et AA

Saison 2016-2017

 

Principe de base

Tous les arbitres ASF sont tenus de satisfaire, chaque année, aux exigences d’un test physique.

Buts et objectifs des tests

Les arbitres de 2e ligue inter, 2e ligue, 3e ligue et les AA du canton de Vaud doivent effectuer un test de condition physique par année. Ce test a pour objectif de vérifier qu’un arbitre dispose d’une bonne condition physique permettant de diriger une partie de football d’un certain niveau. Il permet également aux arbitres de démontrer le sérieux et la régularité de leurs entraînements.

Les arbitres de 4e, de 5e ligue et qualifiés juniors doivent aussi effectuer un test de condition physique par année. Ce test a pour objectif de vérifier qu’un arbitre dispose d’une condition physique minimale permettant de diriger une partie de football. Il permet également aux arbitres de démontrer le sérieux et la régularité de leurs entraînements.

Les arbitres de 4e ligue qui sont également des AA doivent effectuer le test des AA.

Test de condition physique

Le test physique des arbitres de 2e ligue inter, 2e ligue, 3e ligue et les AA se déroule en deux parties :

  • La première partie s’effectue de la manière suivante : 10 fois 150 mètres de course et ensuite 50 mètres de récupération (marche). Ce test est organisé sur une piste d’athlétisme de 400 mètres.
  • La seconde partie est une course de 2000 mètres à effectuer dans un temps limite. Elle s’effectue en principe sur une piste d’athlétisme de 400 mètres (cinq tours).

Le test des arbitres de 4e, de 5e ligue et qualifiés juniors se compose d’une seule course de 2000 mètres (test physique de base).

Limites

 

2e ligue inter

et 2e ligue

3e ligue et AA Femmes

4e et 5e ligue

et juniors

150 mètres 35 sec 35 sec 35 sec (8 x)  
50 mètres 45 sec 45 sec 45 sec (8 x)  
2000 mètres 9 min 45 sec 10 min 45 sec 10 min 45 sec 12 min

 

Echec lors des tests

Dès l’âge de 40 ans et sauf circonstances particulières, un arbitre qui échoue au test physique de 2e ligue, 2e ligue inter n’est pas convoqué pour un test de rattrapage (décision CA sans appel possible).

Dès l’âge de 42 ans et sauf circonstances particulières, un arbitre qui échoue au test physique de 3e ligue n’est pas convoqué pour un test de rattrapage (décision CA sans appel possible).

Les arbitres de 4e, de 5e ligue et qualifiés juniors doivent répondre aux exigences du test physique de base (2000 mètres en 12 minutes) pour conserver leur statut d’arbitre ASF. Si un arbitre ne satisfait pas à ces exigences minimales, il sera convoqué à un entretien au sujet de son statut.

Remarque particulière

Un seul test de rattrapage est organisé. En cas d’échec et/ou d’absence non reconnue valable (armée, étranger, blessure prolongée) au seul test de rattrapage, l’arbitre perd sa qualification.

Armée

Un arbitre engagé par l’armée pour une longue durée sera dispensé des tests physiques durant son congé.

Organisation

Le test physique est organisé, en principe, au printemps (mai-juin) pour les arbitres de 2e ligue inter, 2e ligue, 3e ligue et les AA et en automne (septembre-octobre) pour les arbitres qualifiés 4e ligue, 5e ligue et qualifiés juniors qui ne sont pas AA.

La CA/ACVF peut mettre en place des tests spécifiques en fonction de la qualification (test pour les arbitres de 2e ligue inter et 2e ligue, pour les arbitres talents…).

Divers

Des entraînements et/ou des évaluations – sensibilisations de la condition physique peuvent être organisés par la CA/ACVF.

retour

Association cantonale vaudoise de football